claire angelini funambule foudroyé

 

«  UN FUNAMBULE FOUDROYÉ  »

FAIRE BARRAGE / DE SON CORPS

Rire, jouer, mourir




Sous ce titre emprunté à l’historien du cinéma François Albera, se déploie l’installation graphique et cinématographique, Faire barrage/De son corps et Rire, jouer, mourir, dédiée à Aimos, figure oubliée du cinéma français de l’entre deux-guerres.







FICHE TECHNIQUE

2 affiches sur papier jet d’encre Hahnemüle

125 x 85 cm chacune

Assistant et tireur  : Michael Harms, Munich

Courtesy Claire Angelini 2019

Film , 10’.

HD, NB et couleur

Réalisation  : Claire Angelini

Production  et diffusion: Albanera

Sous-titres  : anglais







PRÉSENTATIONS

Histoires de Passage, Argentat-sur-Dordogne, 2019.


Diffusions (du film)

Goethe Institut, Rencontres Paris-Berlin, 2020.

AFRHC, Auditorium de l'INHA, Paris, 2020

Festival Underdox 14, Munich, 2019.

Rencontres du Musée mobile de la vallée de la Dordogne, Jardins de Sothy's, Eriac, 2019.


 

FAIRE BARRAGE / DE SON CORPS


Ici deux propositions graphiques en forme d’affiches. A partir d’un corpus d’images (photogrammes) issus d’un certain nombre de films dans lesquels il a joué, il s’agit, par le montage, de mettre en relation ce qui fut à la fois la vie d’acteur d’Aimos et son engagement aux côtés de la Résistance parisienne entre 1940 et 1944.


Rire, jouer, mourir

Film de montage, Rire, jouer, mourir réexamine la carrière et le destin singulier de Georges Coudrilliers (alias Aimos) à partir d'un corpus d'extraits de films connus et moins connus issus du cinéma français depuis 1912. Que se cache-t-il derrière la personnalité singulière d’un acteur de deuxième ordre? Mais aussi, comment celui-ci invente et impose sa personnalité faite d’extravagance généreuse et de poésie absurde, et pour quels rôles  ? Ici, l’acteur, célèbre pour ses interprétations de marginaux, de fous et de laissés-pour-compte, traverse l’écran du cinéma et rencontre la vraie vie  : il devient résistant, et il en meurt, nous permettant de réfléchir au destin de ceux qui finissent par vivre leur vie «  comme au cinéma  ».





























histoirepolitique.htmlpolitique.htmlpolitique.htmlpolitique.htmlpolitique.htmlpolitique.htmlpolitique.htmlpolitique.htmlpolitique.htmlshapeimage_1_link_0shapeimage_1_link_1shapeimage_1_link_2shapeimage_1_link_3shapeimage_1_link_4shapeimage_1_link_5shapeimage_1_link_6shapeimage_1_link_7

HISTOIRE      POLITIQUE      EMPREINTE      TERRITOIRE                      CLAIRE ANGELINI